accueil - Témoignage de lauréats Coups de Pouce 2019

Témoignage de lauréats Coups de Pouce 2019


| 20.08.2020 | Crédit Agricole Corporate & Investment Bank

 

Eileen WONG travaille au sein de Crédit Agricole CIB pour le Legal. Elle est également engagée dans l’association « Playeum ».



Quel est l’objectif de l’organisme caritatif que vous avez présenté lors de ce programme ?


Playeum est une association caritative indépendante qui vise à développer les compétences des enfants dans le jeu, et au travers de la créativité, des arts, de l’expérimentation et de la science. Nous cherchons à évaluer l’impact que peut avoir une activité ludique non structurée sur le développement des enfants aux compétences d’apprentissage différentes. Playeum est situé dans un entrepôt à Gillman Barracks. Nous avons ainsi suffisamment d’espace et d’outils pour que les enfants puissent s’amuser, laisser place à leur créativité et pour qu’ils se sentent libres d’explorer des jeux et activités sans structures.



Quel est le périmètre d’intervention de ce projet ?


Dans le cadre d’un programme de 10 semaines, lors de chaque mardi « CACIB Giving Tuesday », le soutien apporté par CACIB a permis à Playeum d’offrir près de 200 créneaux gratuits aux enfants et à leurs tuteurs. Les recherches de Giving Tuesdays sont mises à profit du programme Open Minds, Open Doors (un esprit ouvert pour ouvrir une porte, en français), qui est une initiative lancée par l’association Playeum. Ces recherches, menées par le Dr Esther Joosa, s’intéressent à l’engagement dont fait preuve un enfant qui exerce une activité ludique avec d’autres enfants aux compétences d’apprentissage différentes ou avec des bénévoles Playmakers, le tout dans un environnement créatif et aux côtés de personnes non atteintes de handicap. Le programme et les recherches associées ont été financés dans l’intention de comprendre comment, à travers le jeu, les enfants communiquent de manière créative et ludique, développent des compétences fondamentales et des aptitudes exécutives, ou encore ce qu’ils parviennent à retirer de leurs expériences. Quant à moi, j’ai appris non seulement à communiquer avec les enfants, mais également à assister le Dr Joosa dans la collecte de données.


 

Quelle est la nature de votre engagement au sein de l’association ?


Je suis bénévole pour CACIB Giving Tuesdays dans le cadre d’une activité appelée « Playmaker ». Mon engagement consiste donc à jouer avec les enfants ! Chaque mardi « CACIB Giving Tuesday », et ce pendant 10 semaines depuis le 12 novembre 2019, des enfants aux compétences d’apprentissage différentes sont invités à s’immerger dans un environnement bienveillant, libre de règles et créatif. L’objectif est qu’ils puissent acquérir, grâce à l’univers Playeum mis à leur disposition, les compétences utiles à notre époque, tout en collaborant et en communiquant avec les autres enfants, leurs tuteurs ou même les bénévoles Playmaker dont je fais partie.

 


Qu’avez-vous retiré de votre participation ?


Avec l’équipe de recherche, et sous la directive du Dr Joosa, nous avons passé un peu de notre temps aux côtés de chaque enfant afin de les aider à gagner en confiance en tant qu’enfant, les pousser à explorer librement, faire du bruit, être créatif ou développer tout ce que leur imagination leur permet !
J’ai vu les aptitudes ludiques de ces enfants se transformer en véritables compétences d’apprentissage. J’ai été inspirée par leur courage et créativité, mais aussi par les histoires que m’ont racontées leurs parents et tuteurs ou, plus simplement, par le temps passé à leurs côtés. J’ai appris que chaque enfant possède un sens complexe de son environnement et de soi. J’ai eu l’honneur d’être acceptée lors d’une interaction entre deux enfants, et c’est également avec une grande fierté que j’ai vu comment la collaboration entre Crédit Agricole CIB et Playeum a permis de d’apporter à ces enfants un environnement non structuré chaque mardi depuis le 19 novembre 2019. J’ai par ailleurs pris conscience que ces enfants m’avaient appris bien plus que je n’aurais pu leur apprendre moi-même. Juste avant la fermeture du centre en raison du COVID-19 en février, j’avais déjà prolongé mon expérience bénévole. En effet, je me suis rendue au centre toutes les semaines jusqu’au confinement et c’est avec beaucoup d’impatience que j’attends sa réouverture.