accueil - Crédit Agricole Italie mise sur la solidarité de ses salariés

Crédit Agricole Italie mise sur la solidarité de ses salariés

| 12.11.2018 | Groupe Crédit Agricole

En Italie, le Crédit Agricole propose aux collaborateurs qui le souhaitent d’accorder une petite partie de leur salaire à des programmes solidaires. Sur la base du volontariat les collaborateurs décident de renoncer aux centimes de leur salaire afin de les reverser à des établissements pédiatriques. Crédit Agricole Italie verse alors un complément en arrondissant les centimes collectés à l’euro supérieur. Ce dispositif d’arrondi sur salaire – on parle aussi de Payroll Giving – est mis en place depuis 2014, pour soutenir les projets des services hospitaliers pédiatriques dans les villes d’Italie où Crédit Agricole Italie est implanté.


Quand l'entreprise devient un lieu de collecte de fonds solidaires

Le fonctionnement du Payroll Giving est simple. Les collaborateurs arrondissent leur salaire mensuel à l’euro inférieur. En complément, Crédit Agricole Italie compense à l’euro supérieur le montant collecté. Au final, chaque salarié volontaire aura permis de collecter un euro par mois. Grâce aux 8 300 salariés impliqués, près de 90 000 euros par an sont ainsi récoltés. « On a aujourd’hui 90 à 95% d’adhésion de la part de nos collaborateurs », précise Daniela Trombi, du service des relations externes du Crédit Agricole Italie.


Cette initiative – plutôt inédite dans le secteur bancaire – a été créée pour venir en aide aux structures médicales pédiatriques d'excellence en Italie et en Europe. « Nous avons privilégié un domaine pour lequel nos collaborateurs avaient une affinité immédiate. Et la médecine pédiatrique est un sujet sur lequel ils souhaitent clairement se mobiliser. »


Le Payroll Giving est organisé avec la pleine collaboration des entités du groupe Crédit Agricole Italie, à savoir Cariparma, FriulAdria, Carispezia et Calit.


2018 : 4 financements hospitaliers majeurs et de nouvelles perspectives

 

En 2018, la générosité des salariés du Crédit Agricole a permis de soutenir quatre projets. Pour la Fédération Italienne Epilepsie (FIE), un programme de recherche sur l’ADN des enfants atteints d’épilepsie et de leurs parents a été financé. À Naples, un échographe a été acquis par le département de néphrologie et dialyse de l’hôpital Santobono. La polyclinique San Donato (Milan), référence internationale en matière de cardiopathies congénitales, a pu mettre en place une formation totalement avant-gardiste pour ses jeunes cardiologues et chirurgiens cardio-vasculaires. Enfin, l’hôpital Burlo de Trieste a pu apporter une aide psychologique dès le diagnostic aux enfants atteints de malformation, ainsi qu’à leur famille et à l’équipe médicale en charge.


« On réussit à donner des enveloppes de 40 à 50 000 euros aux hôpitaux. » De quoi financer des projets qui changent la vie des jeunes malades et de leur famille. Régulièrement, les collaborateurs sont informés de l’utilité de leur contribution. Ce sont d’ailleurs les responsables syndicaux, en première ligne de l’information aux salariés, qui communiquent sur le sujet : e-mail, newsletter, vidéos publiées sur l’Intranet…


Pour encourager le dynamisme du dispositif, Daniela Trombi souhaite aller plus loin pour sensibiliser davantage les volontaires et futurs volontaires. « On souhaite dès cette fin d’année faire venir un groupe de collaborateurs avec nous, dans les hôpitaux. » Et pourquoi pas, à terme, atteindre 100% de salariés contributeurs.